Bienvenue sur ce blog. Cet article est pour moi l'occasion de faire un premier bilan de mes débuts au Japon.

30 jours à l'heure japonaise

La neige

J'ai profité de deux semaines de vacances pour voyager dans le nord du Japon (Tōhoku + Hokkaidō) avec un ami. Bilan : de la neige, beaucoup de neige. Ce n'était pas pour me déplaire.

Nous avons été surpris par le côté très approximatif du déneigement dans des régions qui sont pourtant habituées à recevoir beaucoup de neige. Une couche de glace épaisse recouvre les routes et les trottoirs. Il faut une petite période d'adaptation pour réussir à marcher sur une surface aussi glissante.

J'avais déjà eu un aperçu du pays lors de mes précédents voyages en été et au printemps. La neige change complètement la donne. Les paysages sont sublimés par ce manteau blanc.

Nous avons manqué de peu l'épisode neigeux qui s'est abattu sur Tōkyō. À notre retour dans la capitale, nous en avons profité pour faire des activités un peu moins classiques. J'ai enfin eu l'occasion de tester le simulateur de tremblement de terre à Ikebukuro. Le centre propose également une initiation au maniement d'un extincteur ainsi qu'une simulation d'un "appartement" enfumé duquel il faut réussir à sortir.

J'aurais très certainement l'occasion de revenir plus en détail sur ce voyage dans d'autres articles. J'espère pouvoir retourner visiter le nord du Japon cette année. C'est une destination qui semble être un peu boudée par les touristes, il y a pourtant énormément de choses à visiter.

L'installation

Il est temps de dire au revoir à mon ami qui retourne à Paris. L'heure est venue de se diriger vers Nagoya, la ville dans laquelle j'ai choisi de m'installer.

À peine arrivé je dois reprendre le travail. Mon logement temporaire ne bénéficiant pas d'une bonne connexion internet je fais la découverte des cybercafés japonais : petit box privé, sièges en cuir moelleux, boissons et glaces à l'italienne à volonté. Il est possible de commander à manger directement depuis le PC. La qualité de la nourriture n'est pas exceptionnelle mais pour le prix cela reste acceptable. On trouve plus désagréable comme conditions de travail. Comptez environ 2000 yens (15 euros) pour 7h.

Ma priorité de ces deux dernières semaines a été de trouver un logement moins temporaire. Après quelques visites, mon choix s'est porté sur un meublé dans un quartier résidentiel. J'emménage la semaine prochaine.

Parlons peu, parlons photo !

Matériel

Je voulais emporter bien évidemment tout mon matériel photo avec moi... mais après avoir vu la taille de mes bagages j'ai vite abandonné l'idée.

Finalement, j'ai porté mon choix sur le matériel suivant :

  • Mon reflex numérique (Canon 600D)
  • Deux objectifs (50 mm f1.8 + 17-50 mm f2.8)
  • Un petit gorilla pod pour faire office de trépied
  • Un petit appareil argentique (Olympus XA)
  • Quelques pellicules (Kodak & Fuji / N&B / Couleur)
  • Une action cam low-cost (Xiaomi Yi)
  • Un smartphone (Honor 6 remplacé par un Huawei P10 en cours de route)

Au quotidien

Comme prévu, c'est avec mon smartphone que je prends le plus de photos. L'ayant toujours à portée de main c'est devenu un réflexe de prendre en photo la moindre source d'étonnement. Je m'amuse beaucoup avec le deuxième objectif monochrome de mon nouveau téléphone.

J'ai toujours mon Olympus dans la poche de mon manteau et c'est avec lui que je prends le plus de photos "artistiques" (je n'ai pas la prétention d'être un artiste). C'est avec cet appareil que je m'amuse le plus en ce moment. Il y a juste à régler l'ouverture et à faire la mise point. Le fait d'avoir très peu d'aspects techniques à gérer rend la prise de vue très agréable.

Bientôt deux pellicules consommées. J'ai déjà fait développer ma première pellicule 36 poses couleur (une fuji superia x-tra 400 il me semble). Cette pellicule traite majoritairement de mon voyage dans le Tōhoku, sur Hokkaidō et à Tōkyō. Vous pouvez en découvrir des extraits sur mon compte Instagram. La photo illustrant cet article vient également de cette pellicule.

Côté reflex, j'ai pris beaucoup moins de photos en comparaison de mes derniers voyages. Cela reste bien évidemment mon premier choix lorsque les conditions deviennent un peu plus difficile (au hasard la nuit). Cependant, le fait qu'il soit assez encombrant ne m'incite clairement pas à l'utiliser. N'ayant pas de PC avec Darktable sous la main, je n'ai pas encore eu l'occasion de traiter mes fichiers RAW.

La palme de l'item que j'ai le moins utilisé revient à - vous l'aurez deviné - l'action cam ! J'ai beau essayer de me creuser la tête je ne sais pas quoi filmer avec. Je ne sais pas si c'est lié au format de l'appareil ou à mon manque d'intérêt pour la vidéo. Le fait de devoir piloter la caméra avec mon téléphone pour utiliser toutes ses fonctionnalités est certainement un frein à son utilisation.

Si vous êtes arrivés jusque ici, merci d'avoir lu cet article en entier. Ce blog sans prétention a pour but de décrire cette nouvelle expérience de vie. J'espère trouver l'inspiration pour publier régulièrement de nouveaux articles.

À bientôt.